Sélectionner une page

Les belles histoires commencent par la fin

Plus de lumière et moins de bruit : le blog qui parle stratégie, créativité et innovation sans bla bla

par | 22 Déc 2016

Que faire ?

Vous avez passé des heures à chercher la bonne idée, la meilleure solution.
Rien à faire. Vous n’êtes pas inspiré.

Vous tournez en rond.

Ah tiens ! Un éclair de génie. La voilà l’idée.
Super ….Vous voilà re-boosté.

Mais bientôt, vous le savez, il faudra tout recommencer. Trouver autre chose.

Rien que d’y penser, vous êtes déjà découragé.

Et vous doutez.
Vous vous demandez pourquoi vous faites tout ça. Pourquoi vous vous donnez tant de mal.

Parce que soyons réalistes, entreprendre ce n’est pas si simple que ça.
Il faut avoir quelque chose à donner, des choses à proposer.
Mais surtout il faut donner envie aux autres de payer pour ce que vous offrez.

Et ce n’est pas facile. Et parfois même c’est épuisant.

D’où la question : Pourquoi ?

Revenez au point de départ : pourquoi vous êtes vous lancé dans cette galère entreprise ?

Ou plutôt, commencez par la fin : pour quoi faire ?

 

Gagner de l’argent ? Pourquoi pas … mais soyez un peu plus fou.

 

Au fond quel est votre rêve ?

 

 

  • Comme beaucoup vous voulez être libre. Faire ce que voulez, à votre façon.
  • Peut-être avez-vous une revanche à prendre, quelque chose à prouver.
  • Vous avez une passion, un talent que vous voulez partager.
  • Ou alors, vous voulez changer de vie, découvrir d’autres choses, vous découvrir.
  • Quelque chose vous révolte, vous attriste, vous voulez réparer ce que ne va pas.
  • Vous avez cette idée, ce projet qui peut tout révolutionner. Vous vous devez d’essayer.

Que vous vouliez changer le monde ou vivre mieux, dans tous les cas, vous avez ce rêve, ce dessein.
La raison essentielle qui vous fait vous lancer, prendre des risques, et surmonter les difficultés.

Votre entreprise,
c’est le moyen que vous avez choisi pour accomplir votre rêve
.

 

Et vous l’aviez perdu de vue.

Pourtant avec un rêve, tout est tellement plus facile.

Tout est plus clair aussi. Si vous savez à quoi ressemble votre happy end, vous savez mieux quoi faire.
Quelles orientations prendre, quelles formes donner à vos idées. Vous savez choisir, arbitrer.

Même si la route est incertaine, votre rêve vous donne le cap.

Avec un rêve en horizon, vous êtes motivé, vous êtes passionné.
D’ailleurs quand vous en parlez, vous êtes passionnant.

Et tout ce que vous allez construire et proposer pour réaliser votre rêve va l’ être aussi.

Et les autres vont vous suivre, comme l’explique si bien Simon Sinek dans sa conférence TED de 2009.

Car ce que vous vendez, c’est d’abord votre rêve.
Plus votre rêve inspire d’autres à rêver avec vous, plus il attirera de monde.
Et plus vous serez nombreux, plus vous aurez de chances qu’il se réalise.

« Rêver seul ne reste qu’ un rêve.

 

Rêver ensemble devient la réalité »

 

– John Lennon –

 

ok, dit comme ça, ça semble idéal, mais concrètement comment on fait ?

Et bien, pour avoir cette résonance, votre rêve ne doit pas seulement changer VOTRE vie. Il doit aussi avoir un impact positif de tous ceux qui vont contribuer à le réaliser.

Clients, partenaires, collaborateurs, votre rêve doit aussi changer la vie des autres.

Car si il ne concerne que vous  il y a peu de chances qu’il intéresse grand monde, à part peut-être vos proches. Et les proches de vos proches. Vous serez vite limité. Vous devrez alors convaincre, argumenter et expliquer pourquoi il faut vous aider vous plutôt qu’un autre. Vous aurez sans doute des résultats mais ce sera plus compliqué et bien moins passionnant.

Et d’ailleurs puisqu’on en parle :

Soyez hônnete avec vous-même

 

Quelle place ont vos clients dans votre rêve ?
En quoi aura t’il un impact positif sur eux ?

 

Prenez le temps d’y réflechir, la question n’est pas simple.

Alors ?

Evidemment, tous les rêves ne sont pas altruistes et le votre ne l’est peut-être pas non plus.

Pas encore.

Au début, l’entreprise c’est comme une bulle. On rêve d’abord d’épanouissement.
Se sentir bien, se sentir mieux.

Mais très vite, il faut agrandir l’espace pour y accueillir d’autres personnes, et rêver plus grand, ensemble.

Faire grandir son entreprise c’est oser partager son rêve.

 

C’est sûr, à plusieurs, c’est plus inconfortable. Ca demande bien plus d’efforts qu’être seul dans sa bulle.

Vous devez essayer de comprendre l’autre. Parfois accepter d’être remis en cause sur votre propre rêve.
Vous avez l’impression de perdre le contrôle.

En fait, si votre rêve vous échappe, c’est que votre entreprise n’est plus à la hauteur. Il faut juste s’adapter.
Les deux vont de pair. Le premier guide l’autre. Et pour avancer, c’est simple:

Rêve et entreprise doivent rester alignés.

Donc, la prochaine fois que vous perdrez le fil, commencez par votre rêve, et écrivez l’entreprise qui va avec.

 

Célia

Shares
Share This