Sélectionner une page

Rien ne va plus ? Faites vos jeux !

par | 22 Nov 2016

Faites donc une recherche rapide sur les mots entrepreneur et changement.

Vous y apprendrez sans doute comment changer la société et se lancer dans l’entrepreneuriat social.
C’est très bien et on y reviendra plus tard.

Mais souvent le début de histoire est assez différent.

En voici une tout autre version.

Vous êtes un entrepreneur heureux, votre activité fonctionne plutôt bien, tout se passe comme prévu.

Bon c’est sûr, vous pourriez encore améliorer deux ou trois trucs mais ça y est, l’essentiel est là.
Site web, communication, marketing … vous avez déjà beaucoup investi. Maintenant, c’est bon, vous êtes sur les rails et vous ne prévoyez plus aucun changement dans l’entreprise avant un moment.

Ce mois-ci, vos ventes ont un peu baissé.
Vous vous dites que ce n’est trop pas grave. C’est votre saison calme, vous allez vous rattraper le mois prochain. Mais la baisse continue le mois suivant, et encore après. Il faut vous rendre à l’évidence.
Un concurrent a lancé une nouvelle offre. Et vous perdez des clients. Un à un, les uns après les autres.

Vous allez devoir réagir et vite ! Sinon tous vos efforts n’auront servi à rien.

Heu … Minute ..

On avait dit un blog pour s’évader, et ce n’est pas super fun comme scénario, ça.

Ok, ok … en voici un autre :

L’histoire commence pratiquement pareil mais cette fois-çi vous êtes le concurrent.
Depuis quelques mois déjà , vous réfléchissez à une nouvelle idée. Vous n’en dormez plus la nuit.
Et là, ca y est, après quelques essais,  vous l’avez enfin mise en place. Ca n’était pas gagné d’avance. Vous êtes complètement hors-saison, mais justement vous avez trouvé l’ offre parfaite pour la période. Vos clients sont enchantés, et vu vos ventes, vous en séduisez chaque jour de nouveaux.

Champagne !

Là, c’est mieux comme histoire non ?

Parfait ! Et sinon, c’est quoi la différence ?

C’est bien simple, dans le premier scénario, vous subissez.

Vous changez votre jeu

 

Quelque chose est venu provoquer une rupture dans votre belle et tranquille histoire d’entrepreneur.

Ici c’est un concurrent mais ça aurait pu être n’importe quel autre évènement extérieur.

De toute façon vous n’avez rien vu venir, rien prévu, vous constatez simplement les dégats.
Le changement s’impose, et vous n’avez pas vraiment le choix. Il faut très vite modifier votre offre ou trouver une autre solution. Vous n’avez pas beaucoup de temps pour y réflechir et vous ne savez pas forcement comment faire, ni par ou commencer. Vous vous sentez completement déstabilisé.

Accessoirement, vous perdez de l’argent.

Et vous ne boirez pas de champagne.

Ok, ce n’est qu’une histoire, mais ce qui est sûr, c’est qu’un changement dans l’entreprise s’imposera tôt ou tard. Vous n’êtes pas dans une bulle, tranquille. Le monge bouge. Vos concurrents s’activent, vos consommateurs évoluent, votre environnement change aussi. Vous devez bouger aussi.

Le changement est inévitable. Alors posez vous la question :

Êtes-vous prêt ?
Comment allez-vous y faire face ?
Etes-vous capable très vite de modifier votre offre ou votre activité ?

Oui bien sûr ça dépend. Vous ne savez pas dire précisement.
Si vous ne pouvez pas répondre, c’est parce que vous ne savez pas encore ce qui vous attend.
Et vous ne savez pas encore comment déjà vous adapter à quelque chose qui n’existe pas encore.

Si au moins vous pouviez avoir un indice. Une étude, une analyse, n’importe quoi qui vous permettrait de mettre en place une stratégie. Mais par où commencer ? La concurrence ? Les clients ?
Vous ne savez pas à coup sur ce que va être l’ évenement qui va provoquer le changement.

Alors vous restez sur vos gardes et en attendant, faute de solutions, vous continuez comme avant.

C’est une façon de voir les choses.

Ou alors :

Vous changez les règles du jeu

 

C’est le deuxième scénario 2 : celui où vous agissez.

Là c’est vous qui provoquez la rupture et qui rendez l’histoire bien plus intéressante.
Vous devenez celui qui donne l’exemple du changement. Vous montrez à tout le monde que oui, c’est possible de faire autrement. Vous êtes le héros. En plus, vous avez pris des risques. Vous auriez très bien pu vous tromper mais vous avez essayé quelque chose de nouveau et vous avez gagné.

Bravo !

Comme vous avez de l’avance, vous allez pouvoir en profiter. Et mettre des bouteilles au frais.

Innover c’est faire soi-même le choix du changement.
Ne pas attendre qu’il s’impose à nous et nous force à bouleverser nos plans.
En prenant les devants, vous vous donnez la possibilité de retourner les situations à votre avantage.

Dans votre propre activité, peut-etre avez-vous vous aussi des occasions de créer le changement.

Des contraintes que vous pourriez transformer en opportunités ? Comme dans l’histoire, vous avez surement vous aussi vos « périodes creuses ». Pourriez-vous les exploiter ? Comment ?

Réflechissez-y, mais ne partez pas tout de suite …  l’histoire n’est pas finie.

Vous devez rejouer


Avoir une seule idée géniale et la mettre en œuvre, ce ne sera pas suffisant.
Vous allez vite revenir au premier scénario, et perdre l’avance et le confort que vous aviez pris.

Mais avancer, c’est accepter de se mettre en déséquibre permanent.
Observez un petit enfant. Chaque pas le déséquilibre, chaque pas est un risque de tomber.
Mais pour marcher, il doit enchainer plusieurs pas. Pas s’arreter au premier. 

L’innovation c’est tout le temps.

Rassurez-vous. Ca ne veut pas que vous êtes obligé d’avoir d’inventer quelque chose à chaque fois.Au contraire c’ est bien plus facile que vous ne pensez.

Reprenons l’exemple de la marche. Pas besoin de grands pas pour avancer.
Et plus vous marchez moins vous tombez, et moins c’est difficile. Avancer devient alors un réflexe.

A vous :

Imaginez simplement un petit changement, puis un autre, et un suivant …
Un pas après l’autre, essayez déjà de faire avancer votre activité. Améliorez votre offre.
L’idée n’est pas forcement de tout révolutionner ou de changer le monde dès le début de l’histoire.
Commencez par vous changer vous et votre entreprise.

Innover, c’est avoir le réflexe de « faire mieux ».

Attention, il ne s’agit pas non plus d’optimiser votre façon de vendre ou de communiquer.

Concentrez vous sur vos clients. Que pourriez-vous améliorer ?
Qu’est ce qui aura le plus de sens pour eux ? Qu’est ce qui fera la différence ?

Vous avez trouvé ?

Alors allez-y : innovez … et puis recommencez.

Célia

 

Shares
Share This